Randonnées en famille en Californie

Yosemite – Vernal fall (Californie) : une de nos randos préférées mais pas la plus facile ! Le dénivelé est assez important, ça monte sec à l’aller. Cette randonnée peut se décomposer en 2 parties : jusqu’au pont, d’où l’on a une vue lointaine sur la cascade, ou jusqu’au pied de la cascade. La 1ère partie se fait sur un chemin goudronné, la 2ème partie est plus escarpée et se termine par des escaliers taillés à même la roche. Une fois arrivé au pont, il serait dommage de ne pas continuer tellement l’effet est saisissant au pied de la chute d’eau (brumisateur garanti… et attention aux marches qui sont glissantes et très irrégulières) – voir les photos. Point d’eau bien pratique au niveau du pont.
Départ : descendre à l’arrêt n°16 Happy Isles.
Durée : 3h aller-retour
Note : 5/5

Yosemite – Mirror Lake (Californie) : une promenade facile sur une petite route qui longe la Merced river. On arrive en 30 minutes au lac dominé par le Half Dome et, si on a de la chance, on peut le voir se refléter dans le lac. Pour nous, point de reflet au mois d’avril, et une rencontre avec un serpent nageur qui nous a dissuadée de mettre les pieds dans l’eau ! Balade agréable néanmoins – voir les photos. Les abords du lac offrent une belle opportunité pour un pique-nique au calme, loin de la foule de la vallée.
Départ : descendre à l’arrêt n°16 Happy Isles.
Durée : 3h aller-retour
Note : 3/5

Yosemite – Mariposa Grove (Californie) : Wouaw ! Super promenade parmi les sequoias géants. C’est beau, c’est immense, c’est impressionnant, c’est calme, c’est ombragé et il n’y a aucune difficulté particulière. Outre les « stars » du parc (le Grizzly giant & cie), la forêt toute entière vaut le coup et mérite de faire au moins la boucle depuis le parking jusqu’au Faithful couple (beaucoup moins de monde au-delà du California tunnel tree) – voir les photos.
Arrivé au Faithful couple, faire un saut jusqu’au Clothespin tree et éventuellement continuer vers Upper grove (pas fait).
Départ : parking de Mariposa Grove.
Durée : 2h pour la boucle jusqu’au Clothespin tree
Note : 5/5

Point Lobos State Reserve (Californie) : plusieurs petites balades, de plus ou moins 30 minutes chacune, qui offrent de jolis points de vue sur l’océan, les falaises, de petites criques aux eaux turquoise… On passe finalement plus de temps à contempler les lions de mers et les loutres qu’à marcher ! Cette pointe rocheuse rassemble des similitudes avec la Bretagne et la Corse, c’est vivifiant et très joli – voir les photos.
En un après-midi, nous avons fait : Bird island trail (vue sur un rocher où niche une colonie d’oiseaux), Sea lion point trail (des lions de mer un peu partout), Cypress grove, whalers cove (encore des lions de mer que l’on voit de plus près).
Départ : accès à la réserve par la route 1 qui longe le Pacifique, à quelques km au sud de Carmel.
Durée : variable suivant le nombre de balades
Note : 3/5

USA 2013 : Le bilan

Une semaine après le retour en France, on commence à prendre du recul (même si le retour à la « vraie vie » est difficile !) et les flash-back sur les moments passés et les fabuleuses découvertes font ressortir des préférences… ou pas !

Le livre photos c’est par là

Bilan d’Axel : « j’ai tout aimé sauf la cabane en bois à Yosemite. » Pour lui, certaines randos – pourtant sélectionnées pour leur courte durée – ont paru longues. Il a souvent traîné les pieds pour avancer mais il est finalement content de nous avoir suivi dans ces randonnées dont il garde un bon souvenir.

Bilan de Léo : « j’ai du mal à me décider mais je crois que j’ai préféré, en premier Antelope canyon, en deuxième Bryce canyon, et en troisième Grand canyon. Et notre hôtel à Las Vegas était trop bien aussi, la super grande chambre, le jacuzzi, la télé qui descend dans le bureau… j’ai adoré. C’était tellement bien que j’aurais voulu rester là-bas ! J’aimerais bien y retourner ! »

Léo a fait ses propres photos pour faire un exposé à sa classe et il s’est découvert une passion pour la photo !

Bilan de Laurent : J’ai été bluffé par le côté mythique de Monument Valley, qui rappelle les westerns de mon enfance avec John Wayne, entre autres. On s’attend vraiment à tout moment à voir apparaître une horde d’indiens dans la poussière de sable !! Lower Antelope canyon est étonnant aussi ; c’est le canyon qu’on connaissait le moins avant d’arriver et l’effet de surprise a été total ! Cette cathédrale de roche creusée par les éléments et mise en beauté par la lumière qui s’infiltre en créant des nuances allant du violet au jaune en passant par le orange est surprenant et magnifique… du jamais vu !

Et enfin mon bilan : je m’attendais à découvrir mille merveilles que j’avais déjà vues dans des films ou en photo, mais en réalité c’est encore mieux et encore plus grandiose. Finalement, les deux lieux qui m’ont procuré le plus d’émotion sont ceux que je connaissais le moins : Antelope canyon et Bryce canyon. Quel émerveillement face à ces œuvres d’art façonnées par Dame Nature !

Antelope canyon, Page AZ

Evidemment, le Grand canyon et Monument valley m’ont marquée aussi, c’est beau, c’est grand, c’est mythique, et après avoir vu ces paysages dans les films, nous on y était en vrai !

Le désert de la Vallée de la Mort et le désert de Mohave évoquent les moments de solitude de notre voyage 😉 Des lignes droites à n’en plus finir et le réservoir d’essence qui se vide à vue d’oeil… délicieuse désolation minérale qui laisse des souvenirs mitigés entre inquiétude (celle de trouver une pompe à essence et de ne surtout pas tomber en panne ici) et incrédulité face aux routes désertes sur lesquelles on peut rouler sans prendre un virage pendant 3/4 d’heure.
J’ai également découvert un peuple adorable, avec des facilités de communication étonnantes et très serviable. Je pensais que cet état d’esprit était propre à New-York, qui est si cosmopolite, mais on le retrouve partout dans l’ouest. La cordialité, le respect et le patriotisme sont foncièrement ancrés en eux. Pas besoin de chercher son chemin sur un plan ou de demander à prendre une photo de nous quatre, ils proposent spontanément leur aide.

Il est difficile de se replonger dans le quotidien et le boulot en rentrant ! On est encore un peu là-bas… et prêts à repartir !!!!!

L’ouest américain : J-15 !

Le départ approche à grands pas !!!

Les valises sont sorties, il n’y a plus qu’à les remplir 😉 Il nous reste encore quelques bricoles à acheter, faire un tour à la pharmacie pour acheter les produits de base en cas de pépin (maux de ventre, de tête, ampoules, etc.) – car aux États-Unis les médicaments sont bien plus chers qu’en France – fignoler le magnifique road-book que j’ai préparé… et on sera prêts à partir !

Le road-book, c’est ça :

Couv de Road-Book Pages de Road-BookUne sorte de compilation d’infos pratiques piochées dans les guides de voyage et sur Internet pour se donner des repères et ne pas passer à côté de l’essentiel. Merci Google maps pour le calcul des étapes !

Comme la date approche, on surveille la météo locale ! Et donc, la météo semble s’améliorer à Bryce canyon. Ça fait plusieurs jours qu’il fait beau et les températures remontent un peu donc la neige fond (ce sera plus pratique pour les randos !). Je surveille avec la web cam du Ruby’s inn. Idem pour Yosemite et Grand canyon, les web cams des Parcs Nationaux sont bien pratiques pour voir le temps qu’il fait et vérifier l’enneigement.

Par curiosité, je regardais hier les tarifs des hôtels à San Francisco et Las Vegas, pour voir si, en dernière minute, les prix avaient tendance à baisser ou plutôt augmenter. A Las Vegas c’est à peu près stable mais, à San Francisco, l’augmentation est impressionnante. Les hôtels auxquels je m’étais intéressée il y a 3 ou 4 mois ont doublé leurs prix !!! De 800$, ils sont passés à 1500 ou 1700$. 

La route 89, au sud de Page, qui a été emportée suite à un glissement de terrain mi-février ne sera pas praticable, mais nous pourrons quand même aller jusqu’à Horseshoe bend… Oufff ! En revanche, pas possible d’aller sur les rives du Colorado vers Lees Ferry à moins de faire un détour considérable. A Yosemite, la route de Mariposa Grove qui mène à la forêt de séquoias géants est partiellement ouverte… espérons que dans un peu moins d’un mois ce sera bon.

L’ouest américain : J-30

Départ dans 4 semaines tout pile !!! Le stress commence à monter… mais je ne sais pas pourquoi, tout est réservé, on a tout ce qu’il faut, mais plus le départ approche, moins je dors ! Sûrement la crainte d’avoir oublié quelque chose…

Je commence à regarder la météo dans les différents lieux qu’on va visiter : 25° à Las Vegas, 32° dans la Vallée de la Mort, 19° à Zion et Page, 17° à San Francisco, 12 petits degrés au Grand Canyon et à Bryce canyon (et ça caille le matin : -1°, -3°). Mais quand je vois la météo en France en ce moment avec la neige dans le Nord et en Normandie, et -10° à Lille, finalement je relativise !

On commence à acheter et rassembler ce qu’il faut qu’on emmène : photocopie de tous les documents importants (passeports, permis de conduire, résas d’hôtels et voiture, billets d’avion), adaptateur de prise, pharmacie de base, chaussures de rando pour les enfants (celles de l’été dernier sont déjà trop petites, Grrrr !), cartes SDHC grande capacité… et une valise supplémentaire.