Murano vs Burano


Ce matin, je mets un peu la pression pour qu’on ne parte pas tard. Il nous faut rejoindre la station San Zaccharia pour prendre le vaporetto pour Murano d’où nous prendrons à nouveau un vaporetto pour Burano. Presque 1h30 de vaporetto !

Il fait grand soleil et tout paraît encore plus beau avec cette lumière dorée et le ciel d’un bleu profond.

Le palais des Doges :P1080019 copie

A 9h40, départ de la station San Zaccharia, qui se trouve juste en face du fameux hôtel Danieli cher à James Bond :P1080020 copie

P1080126 copie P1080023 copie

On passe derrière l’Arsenal vu avant-hier « côté terre » :P1080025 copie

Murano ne nous a pas enchantés. C’est sympa, beaucoup plus calme et moins étriqué que le centre de Venise, mais il n’y a rien d’exceptionnel. Les fabriques de verres n’ont pas l’air d’être ouvertes au public ce matin ; on nous fait entrer dans la boutique mais pas moyen de voir les maîtres verriers à l’oeuvre. On en verra juste un en se rapprochant du centre. De quoi satisfaire les enfants qui sont impressionnés par sa dextérité et la rapidité avec laquelle il fabrique un chat et une toute petite souris à partir de sa boule de verre en fusion (les photos étaient interdites).

Petit tour de Murano où nous aurons passé tout juste une heure :

P1080028 copie

P1080029 copie P1080030 copie P1080038 copie IMG_4178_DxOstandard IMG_4182_DxOstandard IMG_4185_DxOstandard

En revanche, on a adoré Burano !

Les maisons colorées, l’ambiance balnéaire (même s’il n’y a pas de plage), le linge qui sèche au vent dans les rues, la tranquillité… tout est parfait. Ca se passe de mots et mérite juste une visite en photos. Attention les yeux !

A l’arrivée sur Burano, on voit bien le campanile penché :

P1080040 copie P1080043 copie P1080045 copie P1080058 copie Faut oser le rose fuchsia, quand même !!!

P1080059 copieP1080062 copie P1080065 copie P1080066 copie P1080067 copie P1080069 copie P1080071 copie P1080083 copie Les maçons en plein boulot… surtout celui qui est aux manettes dans le bateau 😉

P1080084 copie P1080087 copie

image IMG_4202_DxOstandardC’est pas mal d’associer le mauve et le bleu pétant ! Je n’y aurais pas pensé…

IMG_4206_DxOstandard IMG_4210_DxOstandard IMG_4222_DxOstandard IMG_4226_DxOstandard IMG_4230_DxOstandard IMG_4237_DxOstandard IMG_4265_DxOstandard

Nous avons fait le tour de l’île, mangé un bon plat de pâtes et arpenté les ruelles du centre en profitant du soleil. Vers 15h30, on reprend le vaporetto pour une heure de trajet en direction de Venise. Le Grand Canal, l’église de la Salute, San Giorgio Maggiore et le palais des Doges se parent de couleurs dorées au soleil couchant, c’est beauuuuuuuuu !!!!!

P1080098 copie P1080099 copie IMG_4283_DxOstandard IMG_4294_DxOstandard IMG_4297_DxOstandard

P1080121 copie IMG_4299_DxOstandard

La fin de cette belle journée a malheureusement été moins enthousiasmante !

Arrivés devant la porte de l’appartement, je passe la clé magnétique devant le lecteur d’où il ne sort pas le bzzzz habituel. Il faut se rendre à l’évidence, elle est démagnétisée ! Et la deuxième clé est… dans l’appartement !!! Comme il n’y a pas de réceptionniste (vous vous souvenez, je l’avais dit au début que ça pouvait être embêtant !), j’appelle le proprio qui est à l’autre bout de Venise dans son autre hôtel. Il me dit qu’il arrive dans 25 minutes… on attend donc. 25 minutes plus tard, il me rappelle en me disant qu’il n’est toujours pas parti (quoi ?!?!?! il se fiche de moi !!!!) car il attend qu’un ami vienne le remplacer. Finalement, c’est son ami qui arrivera 20 minutes plus tard pour nous dépanner.

Tout est bien qui finit bien.

La basilique San Marco et le Castello

Le temps est morose ce matin. Pas de soleil à l’horizon… Direction la Basilique San Marco, dont nous avons hâte de découvrir les coupoles, mosaïques dorées et autres splendeurs comme les fameux chevaux qui surplombent le portail. Ces chevaux ont vu du pays car ils ont été piqués par les Vénitiens à Constantinople au XIIIème siècle pour être placés sur la basilique San Marco, puis Napoléon Bonaparte les a piqués à son tour au XVIIIème pour les promener à Paris ! Ils ont finalement été rendus aux vénitiens par les autrichiens. Aujourd’hui, ces chevaux sont conservés à l’intérieur de la basilique ; ceux qui ornent la façade sont des copies. Depuis le balcon où ils ont pris place, on a une belle vue sur la place San Marco et son agitation quotidienne. On peut, par exemple, observer le jeu du chat et de la souris entre les policiers municipaux et les vendeurs clandestins de graines pour pigeons (et perches à selfies) ! Il est en effet interdit de nourrir les pigeons à Venise (je parle bien des volatiles, pas des acheteurs de perches à selfies !).

San Marco, VeniseLa photo ci-dessus a été prise plus tard, une fois le soleil de retour.

P1070885 copie

La vue, en direction du Grand Canal, depuis le haut de la Basilique sur la piazetta San Marco est superbe… même sous les nuages !

Venise place san marco

Lorsque l’on regagne l’intérieur de la basilique par la loggia, les mosaïques ne sont pas encore éclairées. Mais dès que le préposé à l’interrupteur daigne actionner le bouton magique, le spectacle est de toute beauté, étincelant ! Son surnom de Basilique d’or n’est pas usurpé. Par contre, faut pas se louper car ce n’est éclairé, en semaine, qu’une heure par jour à partir de 11h30 (à peu près, hein !). Je crois que le week-end c’est toute la journée mais il y a aussi plus de monde.

P1070884 copie copie P1070899 copie

Il faut savoir que l’entrée de la Basilique est gratuite mais que tous les petits « plus » sont payants (trésor, accès à la loggia, pala d’oro) et qu’il faut déposer avant les sacs à dos à la consigne qui se situe à 50 mètres dans une petite rue. Laurent n’a pas voulu m’écouter et a tenté d’entrer avec son sac à dos. Résultat, il s’est fait refouler !

Après un petit tour dans le quartier, nous avons dégusté de très bonnes pizzas à la Trattoria all’Antica Sacrestia, un resto bien caché dans une mini ruelle, à l’écart de la foule du quartier San Marco. Durant le déjeuner, une pluie fine a fait son apparition. C’est sous un ciel bas et une atmosphère humide que nous avons sillonné les ruelles et ponts du quartier du Castello, s’arrêtant dans les églises pour se mettre à l’abri, découvrir encore des oeuvres parfaitement réalisées, des cloîtres et même brûler un cierge ! C’est Léo qui a voulu allumer un cierge dans l’église San Francesco della vigna pour souhaiter longue vie et santé à toute la famille.

Le cloître de San Francesco della vigna :

P1070909 copie

C’est aussi dans ce quartier du Castello que se situe l’Arsenal de la République Sérénissime, témoin de la puissance maritime de l’empire vénitien et toujours en activité.

P1070924 copie

Venise arsenal

Une visite de la petite église de San Giorgio dei Greci s’impose. L’intérieur est richement décoré (photos interdites donc vous n’en verrez pas !) et son campanile, comme tant d’autres penche.

Venise

Arrêt dans un atelier de fabrication de masques vénitiens :

image

image

Après cette longue marche dans le Castello, nous rejoignons notre quartier de résidence et le Bar Torino sur le Campo San Luca, où nous boirons presque chaque fin d’après-midi un bon chocolat chaud bien épais comme savent si bien le faire les italiens.

De retour à l’appartement, Laurent voit sur son téléphone que la station météo connectée qui est à la maison (la classe, hein !) indique une forte baisse de température à l’intérieur. Pas normal… La chute soudaine du mercure n’a probablement pas plu à la pompe à chaleur et il fait à peine 14° dans la maison… appel d’urgence aux parents pour aller résoudre le problème et qu’on ne se gèle pas en rentrant vendredi soir !