L’ouest de l’Andalousie

On a alterné un jour de piscine à la maison et un jour de visite durant nos 15 jours de vacances. Entre villages blancs, villes historiques et bodegas, le planning était varié et plutôt cool.

Vejer de la Frontera, village blanc paisible perché à quelques kilomètres de la côte Atlantique.

Vejer de la Frontera Vejer de la Frontera Vejer de la Frontera Vejer de la Frontera Vejer de la Frontera Vejer de la Frontera

Vejer de la Frontera

 

 

 

Tarifa

 

 

 

 

 

 

 

Tarifa, ville fortifiée tout en bas de la pointe ibérique face aux côtes africaines bien visibles (on les distingue sur la photo de la plage). Son Histoire tumultueuse et tragique, ses ruelles blanches, ses plages colorées de kite-surfs… font de Tarifa une ville attachante. Parfois, on se croirait presque de l’autre côté de la Méditerranée, plus au sud du côté d’Essaouira. Mon coup de coeur !

Tarifa

Tarifa

 

Tarifa Tarifa

Tarifa Tarifa Plage de Tarifa Tarifa

 

Jerez de la Frontera, ville célèbre pour son vin, le « sherry » tant aimé des anglais qui ont fait sa renommée. Nous on n’a pas trop aimé le Jerez, ni le sec ni le doux ! Seul le brandy et le vinaigre nous ont convaincus ! Mais avant la bodega, voici un aperçu de la ville et son Alcazar, bien plus petit que celui de Séville mais joli.

Jerez de la Frontera

Jerez de la Frontera Jerez de la Frontera

Jerez de la Frontera - Alcazar Jerez de la Frontera - Alcazar Jerez de la Frontera - Alcazar Jerez de la Frontera - Alcazar Jerez de la Frontera

Notre choix s’est porté sur Tio Pepe et ses caves immenses, en plein centre-ville.

Jerez de la Frontera - Tio pepe Jerez de la Frontera - Tio pepe Jerez de la Frontera - Tio pepe

Jerez de la Frontera - Tio pepe

 

Pêle-mêle, quelques images de Séville où nous sommes retournés passer une journée. A notre grand étonnement, les rues et les monuments étaient quasiment déserts par-rapport à note précédent passage en avril 2011. Il faut dire que la Semaine Sainte représente la très très haute saison alors que l’été (très chaud) est bien plus calme.

Séville Séville

 

 

 

 

 

 

 

Séville Séville Alcazar de Séville Alcazar de Séville Alcazar de Séville Alcazar de Séville

Malheureusement, pas de photos de Cadiz… j’avais oublié l’appareil ce jour-là 🙁

Pour faire plaisir aux enfants, nous sommes allés voir un spectacle de dressage de taureaux de combat et de chevaux pure race espagnole. Un peu cher mais sympa. Les chevaux sont magnifiques, certains ont la robe dorée ou argentée et les taureaux sont impressionnants, surtout quand ils arrivent en courant !

Acampo abierto - élevage taureaux et chevaux Acampo abierto - élevage taureaux et chevaux Acampo abierto - élevage taureaux et chevaux Acampo abierto - élevage taureaux et chevaux

 

Los pueblos blancos

Notre premier jour de visite est réservé aux villages blancs accrochés à la montagne au-dessus de la côte : Frigiliana, Competa, Sayalonga… On a eu un coup de coeur pour Frigiliana qui est particulièrement joli et fleuri. On se gare en bas du village, puis on grimpe par les ruelles étroites, toutes blanches et pavées. Ce qui est agréable, c’est que ça ne fait pas « village à touristes » : pas de boutiques de cartes postales et de souvenirs made in China à tous les coins de rue !

Du haut du village, on a une belle vue sur la mer.

dsc03016

dsc03017

 

Andalucia, nous voilà !

Ca y est, on y est !

Après avoir fait notre réservation, on s’est aperçu que notre séjour tombait en plein pendant la Semaine Sainte !!! Bon, ça va être sympa, on verra les processions, mais il y a foule ! Apparemment il y a autant de monde qu’en été…

L’appartement est super : grand, déco soignée, 2 chambres, 2 salles de bains (dont une baignoire à bulles qui nous vaudra une partie de rigolade avec les enfants : pas habituée à ce genre de baignoire, j’ai mis du bain moussant pour leur bain. Et ça a moussé, moussé, moussé sous l’effet de bulles !!!), un parking souterrain, à 5 minutes à pied de la mer. Et le proprio, Rafael, est juste a-do-ra-ble. Il nous a rempli le frigo de fraises, canettes en tous genres, yaourts, tout le nécessaire pour faire des sandwiches… On n’a jamais été aussi bien reçus, merci Rafael !