De Liwa à Dubaï

Nous profitons encore ce matin de notre hôtel et de son emplacement exceptionnel au milieu des dunes : quad et piscine sous un beau soleil et déjà 30° le matin. Il a fallu que je signe une décharge pour qu’Axel ait le droit de conduire son propre quad. Il était heureux comme tout ! Désolée pour la qualité des photos de la GoPro mais c’est le seul appareil qu’on avait.

Après quelques courses, nous entamons la remontée vers le nord afin d’être à Dubaï en fin de journée. La traversée du désert réserve quelques surprises, comme la traversée de dromadaires après leur entrainement à la course, ou encore des arrêts de bus au milieu de nulle part.

En préparant ce voyage, j’ai cherché un lieu à visiter entre Liwa et Dubaï. Les villes c’est bien, mais nous on aime surtout les grands espaces et la rando. Le problème c’est que ce pays est quand même très désertique et que dans cette partie sud-ouest, il n’y a pas grand chose d’autre à voir que des dunes et des villes ! J’avais quand même repéré sur Google maps un endroit où il était signalé « fossil dunes ». Ça sonnait comme la promesse de formations rocheuses intéressantes…

Sauf qu’on n’a jamais trouvé ! Le gps donnait des indications approximatives qui nous envoyaient en dehors de la route mais il n’y avait pas de piste non plus. En cherchant, nous sommes tombés sur un camp d’entrainement de dromadaires de course.

En chemin, on s’est arrêtés sur l’île de Yas pour faire les magasins au Yas mall et acheter des chaussures à Axel. Et vers 17h30 nous sommes arrivés à Dubaï chez Manue et Stan, nos amis Dubaïotes.