Yoho National Park

Chaque jour nous découvrons de nouveaux lacs et chaque jour on s’émerveille de leurs couleurs, camaïeux de bleus et de verts. Aujourd’hui, c’est au tour d’Emerald lake, dans le parc de Yoho. Comme son nom l’indique, celui-ci est couleur émeraude. Moi je le trouve plutôt turquoise, mais bon… Je vous laisse interpréter à votre façon :

Emerald lake, Yoho, Canada Emerald lake, Yoho, Canada

Les enfants nous réclamaient une balade en canoë depuis quelques jours. Aux lacs Louise et Moraine, c’était beaucoup trop cher : 65 $ pour une heure. Sachant qu’il nous faut 2 canoës car ce sont des trois places… ça fait cher la balade ! C’est moins cher dans le Marais poitevin 😉 Au Emerald lake, c’est plus abordable : 40 $ l’heure. Alors on a décidé de leur faire plaisir et c’était très agréable.

Emerald lake, Yoho, Canada Emerald lake, Yoho, Canada Emerald lake, Yoho, Canada Emerald lake, Yoho, Canada Emerald lake, Yoho, Canada Emerald lake, Yoho, Canada Emerald lake, Yoho, Canada Emerald lake, Yoho, Canada Emerald lake, Yoho, Canada

Avant ça, nous avons fait un arrêt à Natural Bridge, un pont creusé dans la roche par la Kicking horse river (la rivière du cheval qui rue) et les galets qu’elle charrie.
En arrivant, on avait le site pour nous seuls. Puis un bus est arrivé et là on a craint le pire. Et oui, un bus de chinois ! D’un seul coup, nous étions envahis alors nous avons fui !

Natural bridge, Yoho Natural bridge, Yoho

Pour finir, un petit tour aux chutes Takkakkaw, toujours dans le parc de Yoho. Leur hauteur est impressionnante.

Takkakkaw falls, Yoho Takkakkaw falls, Yoho

Sur la route du retour vers l’hôtel, j’ai aperçu une masse marron sur la voie de chemin de fer. C’était un grizzly qui cherchait à manger des céréales qui tombent des trains. Il était énorme ! Mais il faudra nous croire sur parole car nous n’avions pas les appareils photo à portée de main.

Demain on prend la route des glacier en direction de Jasper : the Icefield Parkway. Au programme, de nouveaux lacs, des glaciers, des cascades. Notre hébergement pour les 3 prochaines nuits est un chalet au bord d’un lac. La direction nous a indiqué que nous aurions le wifi mais un « Rocky mountain wifi » ! Je devine donc que le débit ne sera pas des plus puissants et qu’il vous faudra peut-être attendre notre retour à la civilisation pour avoir des nouvelles.

 

Une réflexion au sujet de « Yoho National Park »

  1. Pas de chance avec les chinois, vous les attirez où que vous soyez ….. C’est peut être pour cela que nous n’en voyons pas 😉 ils sont tous du côté ouest 😉
    Pour nous c’est plutôt ville, ville, ville …. Nos pauvres pieds n’en peuvent plus. J’espère que ta cheville va mieux ….
    Bisous

Laisser un commentaire