Bye bye Vancouver

Dernier jour à Vancouver, dernier jour au Canada…

On boucle les valises puis on part pour un dernier tour en ville. Il nous faut acheter quelques souvenirs et des cartes postales (ben quoi, il est en encore temps !!!). On parcourt donc les rues de Gastown et le quartier autour de Robson street en quête de sirop d’érable, artisanat indien et compagnie.

Vancouver, British Columbia, CanadaJe ne me lasse pas d’écouter la sonnerie de l’horloge à vapeur de Gastown.

Horloge à vapeur, Vancouver from Famille MORIN on Vimeo.

Gastown, Vancouver, British Columbia, CanadaVancouver, British Columbia, CanadaLa réceptionniste de l’hôtel a accepté de nous appeler un taxi pour 13h30. Il est pile à l’heure et nous arrivons à l’aéroport peu après 14h pour notre vol prévu à 16h30.

295Moi qui suis super rassurée en avion :-), je croise fortement tout ce que je peux croiser pour que ce vol soit moins stressant qu’à l’aller ! On embarque à l’heure et rapidement, on quitte notre stationnement, on roule vers la piste de décollage… tout va pour le mieux. C’est alors que le pilote nous annonce qu’il y a une anomalie sur un moteur ! Mais c’est pas possible ça, quelle poisse !!!!!! Il coupe tout, puis redémarre, et cette fois c’est bon, on peut partir. Un vol nickel, sans turbulences, et un atterrissage parfait, voilà qui clôt notre voyage en famille dans l’ouest du Canada.

Le bilan :

  • Les enfants ont adoré ce voyage, notamment les nombreux animaux que nous avons croisés. Je crois qu’ils garderont longtemps les souvenirs du dernier ours que nous avons vu de tout près et de l’orque qui est venue se frotter au zodiac. Ils sont fiers d’avoir réussi à faire toutes les randonnées, et particulièrement les deux plus difficiles : Iceberg lake au parc de Glacier et Big Beehive au lac Louise.
  • Laurent a beaucoup aimé aussi, à peu près pour les mêmes raisons que les enfants. La rencontre avec les orques qu’il attendait tant a enfin eu lieu. La combinaison faune sauvage / vacances sportives a fait l’unanimité dans la famille.
    En revanche, lui qui s’était acheté une doudoune légère, exprès pour le voyage sur mes recommandations, m’a gentiment fait remarquer qu’au-delà de 20° (on a rarement eu en-dessous) ce n’était pas très utile…
  • Pour ma part, je suis agréablement surprise. Je pensais me lasser de tous ces lacs, toutes ces montagnes et toutes ces plages. Non, je ne suis pas blasée ! c’est juste que je n’étais pas convaincue que cette destination me dépayserait vraiment. Et en fait si. C’était moins dépaysant que Yellowstone et les parcs de l’Utah, par exemple, mais ces espaces immenses, la proximité des animaux et les couleurs sont assez inédits. Et puis on a croisé très peu de français, beaucoup moins que dans l’ouest américain, et pour le coup ça dépayse !
  • Nous sommes tous d’accord sur autre chose : les voyage en famille, c’est génial !!! Vivre ces expériences ensemble et partager ces souvenirs, c’est une chance inouïe. On devient addict !

Retour à Vancouver

Pas de grasse matinée aujourd’hui. Nous prenons le ferry à 10h et il faut arriver entre 60 et 30 minutes avant le départ. La traversée est plus sympa qu’à l’aller car, depuis Victoria (Swartz bay), on passe entre plusieurs îles assez rapprochées.

De retour sur le continent, nous prenons la direction de l’aéroport de Vancouver pour dire au revoir à notre Jeep dont nous n’aurons plus besoin en ville. Petit pincement au coeur, c’est le début de la fin du voyage ! Un taxi nous dépose au Victorian hotel où j’ai réservé pour nos deux dernières nuits au Canada.

Nous déjeunons dans un bon resto face à l’horloge à vapeur du quartier historique de Gastown. Un quartier très agréable avec ses rues bordées d’arbres et ses bâtiments en briques rouges. Notre repas est rythmé par le carillon de l’horloge qui sonne tous les quart d’heure en crachant de la vapeur.

Vancouver, British columbia, Canada Vancouver, British columbia, Canada

De là, nous décidons de nous rendre à Chinatown qui n’est pas loin. Pour cela, il faut passer à la lisière d’un quartier peu fréquentable peuplé de SDF et de drogués. Ils ne sont pas agressifs et ignorent les passants, à tel point qu’ils se piquent en pleine rue !!! Les enfants sont choqués et pas très rassurés. On presse le pas. Déjà, de passer en l’espace de trois jours d’un village de pêcheurs et babas cool de 1500 âmes à une ville de 2 millions d’habitants, ça fait drôle, alors les SDF, les drogués et les SDF drogués, on n’était pas habitués.

Le Chinatown de Vancouver n’a rien à voir avec ceux de New York ou San Francisco. Peu vivant, pas très joli. Le seul endroit sympa que nous ayons trouvé est le jardin chinois du Dr. Sun Yat-Sen. La partie gratuite n’est pas grande mais c’est paisible et joli, plein de tortues aquatiques, poissons rouges énormes et nénuphars.

Vancouver, British columbia, Canada Vancouver, British columbia, Canada P1070642 P1070639

Ensuite, on déambule sans but précis dans les rues, vers Canada Place où sont stationnés de gros bateaux de croisière – on a vu un bateau Disney – et dans les magasins de chaussures de sport pour Léo qui veut ses Nike air !

Vancouver, British columbia, Canada Vancouver, British columbia, Canada

Une pause à l’hôtel s’impose après le shopping (raisonnable car il n’y a plus de place dans les valises !), avant de ressortir pour dîner et faire un tour du côté de Canada Place by night.

P1070655

 

Vancouver, Canada Place