Le Roi Lion à Etosha, suite et fin

Ce matin, en faisant le check-out à la réception, je jette un oeil au cahier dans lequel les gens peuvent inscrire ce qu’ils ont vu comme animaux notables (genre y’a pas les antilopes ni les zèbres ni les girafes !) et où ils les ont vus. Je découvre alors avec stupéfaction qu’un lion a été vu hier à 7h15 au point d’eau de Goas. Mais on y est allé à Goas hier et il n’y avait pas une seule voiture et peu d’animaux ! Étrange…

Comme de toute façon c’est sur notre route puisque nous devons rejoindre Namutoni, on y va. Un lion peut rester assez longtemps au même endroit s’il a mangé alors on croise les doigts.

En arrivant à Goas, nous comprenons qu’hier nous ne sommes pas allés assez loin. Le chemin contourne le point d’eau qui est en deux parties et nous nous sommes arrêtés au premier parking. Grossière erreur !

On voit plusieurs voitures face aux arbres derrière le point d’eau. Bon, a priori, le lion est toujours là. Reste plus qu’à se trouver une place entre les autres voitures. On arrive à se faufiler et là… Wahou !!!!!!! Un beau mâle avec une énorme crinière se prélasse sous un arbre. On a trouvé notre Roi lion ! Du coup, on passe la matinée à guetter le moindre de ses mouvements et le moins qu’on puisse dire c’est que ça dort beaucoup un lion !!!!! Il n’y a que quand un couple de chacals approche un peu trop près ou qu’un oiseau, genre grosse pie, vient grappiller un bout de son repas qu’il daigne se lever.

On le distingue mal à gauche sur la dernière photo mais, en réalité, notre lion veille sur une proie qu’il a dû chasser avec ses acolytes qu’on aperçoit plus loin. Ils sont partiellement masqués par des branches mais on voit bien la crinière d’un jeune mâle et la tête d’une lionne. Trop loin cependant et trop à l’ombre pour prendre des photos correctes. Quant à la proie, on hésite entre un éléphanteau et un rhino : c’est gris, c’est gros mais on ne voit pas la tête.

Nos voisins de voiture nous donnent un indice et nous font bien rire au passage ! Ils nous disent qu’hier, ils ont vu le lion au même endroit et qu’il faisait la sieste avec un rhino. On leur répond : la sieste ? vous êtes sûrs ??? Il y a bien toujours un gros truc gris couché à côté de lui mais il a l’air un peu mort, non ? Si regardez, on voit les tripes qui sortent…
On n’est pas chez Walt Disney là, à Etosha, les lions ils les bouffent les rhino, ils ne s’en font pas des copains !

Pendant ce temps, trois gros éléphants sont arrivés derrière nous et prennent un bain.

Le bain des éléphants à Etosha from Virginie MORIN on Vimeo.

Bon, c’est bien beau tout ça mais on doit avancer un peu si veut rejoindre Namutoni Gate avant la nuit. Et nos adorables voisins de voiture nous ont dit d’aller au point d’eau de Kalkheuwel car ils y ont vu plein d’éléphants. Cette fois, on veut bien les croire 😉

Et en effet, il y a un grand troupeau d’une vingtaine de pachydermes. Des petits qui jouent, un bébé qui tète sa mère, des jeunes qui testent leur virilité en faisant mine de charger sur les voitures et sur les girafes, des mâles immenses qui surveillent tout ce petit monde… C’est un véritable spectacle à la fois drôle, captivant et émouvant. Les garçons se marrent car, le bébé étant toujours derrière sa mère, à un moment elle lui fait caca sur la tête (on le voit sur les 3e et 4e photos). Pauvre chou !

Un bel oiseau multicolore en route : le rollier.

Et aussi le Zazu du Roi Lion, un calao à bec jaune. Remarquez au passage les épines monstrueuses des acacias. Je ne sais pas comment font les girafes pour réussir à manger les feuilles sans se piquer la langue !

Au point d’eau de Chudob, j’arrive enfin à voir une girafe en train de boire. Elles sont trop marrantes quand elles écartent les pattes pour pouvoir atteindre l’eau. Etre grande, c’est bien pour manger les acacias mais pas hyper pratique pour boire au ras du sol !

Vous avez vu Pumbaa, le phacochère ?

La girafe du fond chope un truc par terre et le garde dans sa bouche. On dirait qu’elle fume une cigarette ! En fait, les girafes sucent des os qu’elles trouvent au sol ; ça leur apporte du calcium. Beurk !

C’est alors qu’on aperçoit un éléphant solitaire – un grand mâle – qui sort d’un bosquet. Il se dirige vers le point d’eau mais s’arrête à mi-chemin puis bifurque vers le parking. Tout en continuant à observer les girafes, on garde un oeil sur lui. Il s’approche au bord du parking où sont stationnées deux voitures. Tout à coup, il s’énerve après elles en barrissant. La démonstration d’autorité est suffisamment convaincante pour que les deux véhicules prennent la poudre d’escampette ! Impressionnant ! Avec ses grandes oreilles et sa stature, l’éléphant d’Afrique en impose vraiment.

Éléphant en colère à Etosha from Virginie MORIN on Vimeo.

On termine notre visite d’Etosha en faisant le tour du Fisher Pan où nous croisons encore deux gros éléphants, dont un qui traverse la piste devant nous, des girafes, des gnous et deux rolliers.

On doit sortir du parc pour rejoindre notre lodge de ce soir. Je me prend la tête avec la ranger à la sortie du parc car je pensais pouvoir retourner dans le parc demain matin mais elle m’affirme que si on sort, il faudra repayer pour entrer à nouveau. Pourtant, nous sommes le 22 juillet et j’ai payé le 20 juillet à 11h15 un permis pour 3 jours (3 x 24h), donc censé être valable jusqu’au 23 à 11h14 ! Oui mais comme on sort, le permis n’est plus valable ! Ça m’énerve parce que j’ai bien précisé à la nana peu aimable qui m’a fait payer à Okaukuejo que nous passions la 3ème nuit à l’extérieur du parc. Alors pourquoi m’a t’elle fait payer pour 3 jours ?!?! Finalement ça ne m’étonne pas plus que ça car elle ne m’écoutait qu’à moitié, se retournant sans arrêt pour parler avec sa collègue. Les salariés du NWR sont les seules personnes désagréables auxquelles nous avons été confrontés jusqu’à présent.

Heureusement, notre lodge pour la nuit, le Mokuti Etosha Lodge, est top. Super beau et le buffet du dîner est énorme et très varié. On se régale. Et ici le personnel est très avenant.