Tad Kouang Si

Cette nuit, un orage violent, accompagné d’une pluie incessante qui a dû faire monter le niveau du Mékong d’1 mètre, a secoué la ville de Luang Prabang et perturbé notre sommeil. De 23h à 6h, les éclairs, la pluie et le tonnerre n’ont pas cessé.

Fatigués, nous prenons la route pour Ban Ou, village d’artisans d’art, mais c’est jour férié pour les bouddhistes et donc ils ne travaillent pas ! Nous ne verrons donc pas les femmes tisser ni les hommes sculpter le bois. Seule une dame accepte de nous montrer la fabrication artisanale de papier de mûrier décoré. Les branches de mûrier sont cueillies dans la forêt, puis on en recueille le cœur qui macéré dans de l’eau devient de la pâte à papier. Décoré de fleurs et feuillages, le papier sert à fabriquer des carnets, lampes, etc.

Un peu plus loin, on s’arrête dans un village Hmong qui vit de la vente d’artisanat et notamment de tissage. La pluie de la nuit a creusé de profonds sillons dans les ruelles en terre. Je n’imagine même pas l’état du village en période de mousson !

A 30km de Louang Prabang, on arrive au site des chutes de Kouang Si. Le chemin pour y accéder est un peu boueux mais praticable. On déjeune au pied des cascades, puis on profite du lieu qui est très joli. Le seul problème, c’est qu’avec l’orage de la nuit, l’eau est marron au lieu du bleu turquoise habituel. Pas de chance pour nous ! La couleur et l’opacité de l’eau ne décourage pas les plus téméraires qui plongent dans l’eau froide des piscines naturelles.

En temps normal, les chutes de Kouang Si, c’est comme sur la photo juste en-dessous. Le bleu leur va mieux que le marron, non ?
De retour à Luang Prabang, on demande au chauffeur de nous laisser à l’entrée du marché de nuit pour retourner faire quelques emplettes.

J’ai réservé un massage pour 18h à l’hôtel. Pendant une heure, je me laisse pétrir par les doigts expert de la masseuse qui fait un bien fou à mes muscles traumatisés par tous les escaliers montés et descendus depuis le début du séjour !

Retour au marché de nuit après le dîner pour prendre le digestif avec la vendeuse d’alcool de riz… et lui acheter quelques bouteilles au passage 😉

Laisser un commentaire