16 juillet – Yellowstone (les geysers)

Au coeur du volcan de Yellowstone

Cette journée est consacrée à la découverte des trois principales zones d’activité géothermique du sud-ouest de Yellowstone, situées dans la caldeira du volcan qui a explosé il y a plus de 640 000 ans. Le parc de Yellowstone compte les deux tiers des geysers de la planète, soit environ 300. L’activité volcanique y est toujours très importante : en 2013, plus de 1880 tremblements de terre y ont été enregistrés et le sol de la caldeira (la partie du volcan qui s’est rebouchée) s’est soulevé de 70 cm en 50 ans. Un de ces jours, ça risque bien d’exploser à nouveau !!!

En route, on a pu voir un aigle à tête blanche (le Bald Eagle, symbole des USA) et plus loin, on a aperçu une masse sombre au bord de la rivière. Arrêt d’urgence sur un petit parking, on marche en direction de la rivière, et on observe notre premier bison de près (on en a vu à Grand Teton mais d’assez loin). A priori un gros mâle qui prend son petit-déj en solitaire au bord de la rivière :

Yellowstone, Wyoming

La première visite de la journée est pour Upper Geyser Basin où se trouvent les geysers les plus importants, notamment le Old Faithful (vieux loyal) qui est le plus régulier de tous : une éruption toutes les 90 minutes, à seulement 10 minutes près. Et justement, comme on arrive sur place, il se met à jaillir ! D’ailleurs, hier nous nous sommes arrêtés au visitor center pour voir l’exposition sur l’activité géothermique du parc et, pile poil à ce moment là, le Old Faithful s’est mis à cracher ses centaines de litres d’eau.

Yellowstone, Wyoming

Je suis allée noter les horaires d’éruption des autres geysers au visitor center et on a eu la chance, en poursuivant notre balade, de voir Riverside geyser, qui retombe en pluie dans la rivière. Il devait donner son spectacle vers 11h15, à plus ou moins 30 minutes… et bien c’était plus 35 minutes ! Il s’est fait désirer mais ça valait le coup ! En attendant, on a observé un osprey qui a piqué plusieurs fois vers la rivière pour pêcher.

Yellowstone, Wyoming

P1040810 P1040817

Il y a aussi les moins connus, ceux qui ne montent pas haut ou ne se manifestent pas souvent, comme le Sawmill Geyser. On a beaucoup aimé celui-ci car il crachote par à coups et un peu dans tous les sens, à 3 mètres du sol, comme un feu d’artifice.

Yellowstone, Wyoming

Yellowstone, Wyoming

Grotto geyser :

Yellowstone, Wyoming

Ça fume tout le long de la Firehole River :

Yellowstone, Wyoming

Au bout du sentier, on arrive à Morning Glory Pool. Une merveille multicolore qui laisse entrevoir un gouffre plongeant dans les profondeurs de la Terre. Chaque année, les Rangers la nettoient et trouvent des tas de pièces et divers objets qui pourraient la boucher ; j’ai du mal à comprendre ceux qui polluent ainsi de tels lieux uniques au Monde.

Yellowstone, Wyoming

De là, on prolonge la balade à pied jusqu’à Black Sand Basin. En chemin, Black Sand Pool nous surprend car on entend et on sent des détonations dans le sous-sol et, peu après, elle se met à bouillir. C’est dingue ce qu’il doit se passer sous nos pieds !

P1040836

Black Sand Basin :

Yellowstone, Wyoming

 

1blog-P1040848

Pour reposer nos pieds, on reprend ensuite la voiture pour Biscuit Basin et sa belle Sapphire pool, la plus bleue de tout le parc (3ème photo) mais les autres ne sont pas moches non plus :

1blog-P1040862

 

1blog-P1040863

 

 

Yellowstone, Wyoming

Et enfin, Fountain Paint pot. Là, le principal bassin ne consiste pas en une piscine d’eau bleu Caraïbes où on a envie de piquer une tête, mais en une marre de boue bouillonnante tellement acide que je n’y tremperais pas un doigt.

blog-P1040880 blog-P1040875

Sur le chemin du retour vers l’hôtel, voici la nouvelle rencontre que nous avons faite :

blog-P1040889 blog-P1040893

Bilan : Quelle journée !!! Déambuler parmi les geysers et se laisser surprendre par leurs jets et bouillonnements est surréaliste. C’est lunaire ! Yellowstone tient bien ses promesses et nous ravit à chacun de nos pas.

Laisser un commentaire