28 juillet – Ces fichues Fisher Towers !

La voiture s’est bien reposée, il n’y a pas de flaque suspecte en-dessous… tout va bien. Le choc sur le rocher de la Potash road n’a pas dû être trop méchant. Oufff !

Nous quittons Moab à regret. On adore ce coin. Les paysages, la Colorado river, l’ambiance de la ville, la « coolitude » des gens, les restos, les boutiques… Tout est plaisant.

Notre défi de la matinée est de faire la randonnée au pied des Fisher Towers en se rendant au moins au pied du Titan, la plus grande de ces tours de pierre situées sur la route panoramique UT-128 qui longe le Colorado. Il y a deux ans, nous nous étions contentés de les contempler de loin, depuis la piste d’Onion creek et depuis la route 128. Photos souvenir :

Onion creek - Fisher Towers, Moab Fisher Towers, Moab

La rando en entier fait 6,8 km et seulement 5 km aller-retour jusqu’au Titan. Facile ! En plus, il paraît que si on commence la rando pas trop tard, le sentier est en partie à l’ombre. Génial !
Sur le papier, tout est parfait. Oui mais…
D’abord, comme presque tous les jours depuis le début du voyage, nous avons du mal à tenir le timing fixé et à partir à l’heure de l’hôtel. Ensuite, nous n’avons pas été prévoyants hier et n’avons rien à manger pour ce midi donc il faut faire des courses avant de partir de Moab. Pour finir, le sentier est très mal balisé et nous nous engageons sur deux fausses pistes avant d’abandonner ! Je ne sais pas si c’est fait exprès pour embrouiller les futurs randonneurs mais certains s’amusent à créer des cairns un peu partout ; du coup, on ne sait plus lesquels suivre. Pour une fois, les américains pourraient copier l’exemple français et mettre quelques traits de peinture sur les rochers. Ce serait plus fiable que les petits tas de cailloux sans pour autant dénaturer le paysage. Et pour couronner le tout, nous sommes à contrejour donc nos photos sont pourries !!!!! Un conseil : si vous y allez un jour, faites la randonnée en fin de journée et apportez une boussole 🙂

P1090306_DxOstandard P1090308_DxOstandard P1090310_DxOstandard P1090311_DxOstandard P1090312_DxOstandard

Après 1h30 de marche et d’escalade de rochers au sein des Fisher Towers, nous n’avons pas réussi à aller au pied du Titan. Nous ne sommes pas loin et, en revenant vers le parking, nous trouvons finalement la trace du bon chemin (enfin, je crois !) mais le temps et la force nous manquent pour persévérer. Et avec tout ça, il est déjà midi donc on commence à avoir faim et trop chaud. Nous pique-niquons à l’ombre d’un arbre au bord du Colorado. Dernier pique-nique du voyage…

Pour rejoindre Grand Junction, notre ville étape pour la nuit, nous parcourons la totalité de l’UT-128 en faisant un arrêt à Cisco. C’est un village fantôme. Un vrai, pas une reconstitution. Deux scènes de Thelma et Louise ont été tournées ici. Malheureusement, il a été pillé et la plupart des bâtiments sont détruits. Ce qui nous surprend, ce sont les 2 ou 3 maisons en bon état relatif au fond du village. Des gens habitent ici !!! Il faut être barjot pour vivre au milieu de véhicules rouillés, maisons écroulées, caravanes abandonnées… il y a même un mouflon mort en décomposition au bord de la route !!! C’est glauque !!! Drôle de dernière rencontre avant de quitter l’Utah.

P1030473 P1030474

De retour dans l’Etat du Colorado, nous parcourons les 37 km du Colorado National Monument. C’est un petit parc qui offre des vues sur des formations rocheuses et des canyons. C’est joli mais après les grandioses parcs d’Arches, Canyonlands et même le Canyon de Chelly, il ne fait pas le poids ! Pas assez rouge, pas assez profond, pas d’arches, pas de ruines, pas de rivière qui coule au fond (trop loin pour être visible)… Et la proximité de Grand Junction gâche le paysage puisqu’on voit la ville en arrière-plan. Pas très « wild west » tout ça…

P1090315_DxOstandard P1090316_DxOstandard P1090317_DxOstandard P1090318_DxOstandard

Entrés dans le parc à Fruita, nous ressortons à l’autre bout à Grand Junction. Sur la route qui rejoint le centre-ville, on voit de magnifiques villas aux proportions énormes. Ca doit être sympa d’habiter là !

Arrivés à l’hôtel Clarion, nous faisons un tour à la piscine. Elle est très agréable, chaude et entourée d’arbres et de fleurs. Bizarrement il n’y a pas grand monde alors que l’hôtel est énorme. Pour le dîner, nous avons trouvé un petit resto super sympa, The Ale House, où on peut manger en terrasse ou dans le jardin. Les frites de patate douce sont excellentes !

4 réflexions au sujet de « 28 juillet – Ces fichues Fisher Towers ! »

  1. Coucou !
    Dommage pour le Colorado NM, nous l’avions vu en redescendant de Yellowstone et donc avant Moab et nous avions beaucoup aimé.
    Pour l’hôtel, c’était le même Clarion que nous ?
    Vous êtes bien rentrés ?

    • Tu connais comme moi le blues du dernier jour… C’est peut-être ce sentiment qui s’est emparé de nous au Colorado NM, cumulé à l’exaspération du matin aux Fisher Towers !
      Oui je pense que c’est le même hôtel. Il n’y a u’un Clarion à Grand Junction. Notre chambre donnait sur la piscine. On y a très bien dormi.
      Nous sommes bien rentrés mais ne repartirons pas avec American airlines !!! Les avions sont vieux, le service très limite, pas d’écrans individuels à l’aller, un seul film en français au retour…
      A Paris, ça a été long car il y a eu une alerte suite à un bagage abandonné à Roissy. Les ascenseurs pour descendre au parking étaient dans le périmètre de sécurité donc nous étions coincés et tassés comme des sardines dans les ailes du terminal 2. Nous avons fini par trouver un escalier réservé au personnel pour nous échapper !
      Je reprends le boulot demain, ça c’est encore moins drôle !

      • C’est marrant pour AA parce que nous on avait un peu peur l’an dernier et en fait tout s’était très bien passé, aussi bien à l’aller (vol assuré par US Airways et tout était très bien, l’avion en lui-même, le nombre de films et les repas) qu’au retour (vol assuré par AA, avion OK, une douzaine de films en français et repas à peine moins bien que chez US Airways).

        Par contre cette année… nous avons dit que nous ne repartirions plus avec British Airways !!! Les avions ça allait et les repas aussi, mais il n’y avait que 5 films en français à l’aller et c’était les 5 mêmes au retour ! Nous avons dû attendre 2H00 de plus que prévu à Londres parce que le vol pour Las Vegas avait du retard, donc résultat nous n’avons pas pu profiter de la piscine du Tahiti à l’arrivée et nous avons pris un hôtel « cher » pour rien. Et rebelote au retour : le vol de Las Vegas à Londres est parti avec 1H30 de retard, donc nous avons loupé notre correspondance et avons dû attendre le vol de 20H30 à Paris au lieu de prendre celui de 17H30 (et qui n’est en fait parti qu’à 21H !!).

        On était fous contre BA !! Et on a dit « Plus jamais ! ».
        Mais honnêtement, je pense que cela se jouera au final sur les tarifs proposés et que ce soit l’une ou l’autre compagnie, on ira au moins cher…

        Bon courage pour ta reprise !

        • Les compagnies européennes et américaines ont du souci à se faire avec la concurrence accrue des compagnies arabes !
          Nous avons volé sur Emirates pour aller en Indonésie et c’est autre chose ! Avions neufs, personnel de bord parlant en tout 34 langues, écrans individuels de grande taille, un choix de films énorme, de bons repas, prix concurrentiels… Il va falloir ramer pour se mettre à niveau !!!

Laisser un commentaire